FESTA DI SANTA A MAHALAVOLONA, ANTANANARIVO-MADAGASCAR

Domenica 13 febbraio 2022, noi, cooperatori e cooperatrici dell’Opera di Santa Dorotea, con le Suore e i fedeli, abbiamo festeggiato la santa patrona con la celebrazione all’aria aperta presso il Centro Educativo Santa Dorotea. L’immagine della Santa, Vergine e Martire è stata portata da un cooperatore in processione, affinché i partecipanti potessero vederla.

Dopo la processione, suor Marie Justine ha raccontato brevemente la storia di S. Dorotea. È seguita la  Celebrazione Eucaristica, animata dai Cooperatori. Padre Ambroise (vicario parrocchiale), che ha presieduto la Messa, nonostante non conoscesse ancora la storia di S. Dorotea, nell’omelia, facendo riferimento alle letture del giorno, ha sottolineato la semplicità, l’umiltà, la mitezza, l’amore e la fedeltà della Santa a Cristo suo Sposo fino al martirio. Ha inoltre incoraggiato i cristiani ad aiutare i piccoli e i deboli con il dono d’amore che aveva S. Dorotea.

Durante l’offertorio c’è stata una circostanza indimenticabile: una ragazzina, seguita da una suora, ha portato un cestino di mele e rose e lo ha deposto vicino all’immagine di S. Dorotea, mentre un Cooperatore diceva: “Il significato di questo gesto è che le Suore Dorotee ci accompagnano nella realizzazione dell’Opera…”

Alla fine della S. Messa, uno dei cooperatori, aiutato anche da alcuni cartelloni, ha presentato la realtà dei cooperatori: chi sono, dove operano, come incontrarli.

La Celebrazione, a cui ha partecipato molta gente, tra cui molti giovani, si è conclusa con il canto di ringraziamento “Mifiopioka”.

La festa è stata molto fraterna e al pasto conviviale era presente il nostro parroco Jean Baptiste, che ha anche incoraggiato il gruppo di Cooperatori che sono ancora all’inizio.

 

«Mireheta mba hivaivay» = «Ardere per Accendere»

 

Uno dei cooperatori di Mahalavolona

 

*****

 

Nous, coopérateurs et coopératrices de l’œuvre de Sainte Dorothée avec les Sœurs et les fidèles, avions fêté Sainte Dorothée le 13 février 2022 car le passage du cyclone tropical Batsirai ne nous a pas permis de célébrer en sa vraie date.

Le Dimanche matin pour la messe, la liturgie préparée une semaine d’avance, répétée encore le samedi avant le jour J, suivie de la préparation de lieu, étaient belle et bien célébrée pour la gloire de Dieu.

La célébration a été faite en plein air dans la cour de basketball du Centre Educatif Sainte Dorothée sous une large tente. L’image de la Sainte Vierge et Martyre a porté par un coopérateur pendant la procession pour que les Chrétiens puissent voir tous.

Après la procession, l’histoire brève de Sainte Dorothée a été racontée par Sœur Marie Justine suivie de l’animation liturgique des Coopérateurs et coopératrices (surtout les lectures de la Parole de Dieu).

Père Ambroise (vicaire paroissial), qui a présidé la Messe, malgré qu’il ne connaissait pas encore l’histoire de Sainte Dorothée, dans son homélie, s’appuyant sur les lectures du jour, a souligné la simplicité, l’humilité, la douceur, l’amour ainsi que la fidélité de la Sainte à son époux le Christ jusqu’au martyre. Il a encouragé les chrétiens à aider les petits et les faibles avec le don de l’amour qu’avait Sainte Dorothée.

Pendant les offrandes s’est produit une circonstance inoubliable : une petite fille suivie d’une sœur, qui portait un panier des pommes et des rose et qui les déposa à coté de l’image de Sainte Dorothée. « Pour moi, disait un coopérateur, la signification de ce geste, c’est que les sœurs Dorothées nous accompagnent pour l’accomplissement de l’œuvre… ».

Et à la fin de la Sainte Messe, pendant la prise des paroles, un des coopérateurs a présenté aux chrétiens qui sont-ils ? Où opèrent-ils et comment faire pour les rencontrer. Et pour cela, il y avait l’exposition des tableaux avec l’explication des Sœurs et de l’OSD (les Coopérateurs). La célébration et les gestes liturgiques se sont clôturés avec la participation massive des jeunes, des chrétiens, sous la célèbre chanson d’action de grâce : « Mifiopioka ».

Vraiment, la fête était très conviviale avec la présence de notre curé Jean Baptiste pendant le repas, qui, Lui aussi a encouragé le groupe des Coopérateurs qui sont encore au début.

 

«Mireheta mba hivaivay»  = «Bruler pour Embraser»

 

 

Ti possono interessare...