Festa di Santa Dorotea in Madagascar

Prima promessa dei 7 cooperatori a Mahalavolona Madagascar.

 

Come ogni anno, per la celebrazione di Santa Dorotea, le suore e i loro collaboratori dedicano 9 giorni di adorazione e preghiera incentrati sulla storia della nostra patrona.

 

Ma l’anno 2024 è un anno di grazia, perché ricorre il 25 anniversario di presenza delle Suore in Madagascar. Il servizio amorevole delle nostre consorelle ha iniziato a dare i suoi frutti: 7 cooperatori di Mahalavolona, dopo un cammino di riflessione, hanno maturato la scelta di emettere la promessa.

 

Il cammino spirituale

 

La sera di venerdì 2 febbraio Suor Marie Justine ci ha portato a “Tanisoa Dorodosy” per favorire la preparazione al momento della promessa.

 

Il nostro ritiro, inizia con l’adorazione che coincideva con l’ottavo giorno della novena. Abbiamo riflettuto, successivamente, su alcune regole nello Statuto dell’associazione. Ci siamo soffermati soprattutto sulla preghiera e ci hanno colpito i riferimenti alla Parola del Signore e all’Eucarestia, quali luci fondamentali del nostro cammino.

 

L’impegno nell’Opera è quello di sentirsi liberi di vivere la chiamata nei luoghi quotidiani: la famiglia, l’ambiente, la chiesa. È stata una serata speciale per noi conclusasi con le prove di canto per la messa della domenica.

 

La spiritualità della strada

 

Durante la giornata del 3 febbraio, siamo stati aiutati da Padre Olivier S.J., a riflettere sul fatto che  non siamo tutti perfetti, ma l’amore di Dio ci mostra che siamo tutti suoi figli da quando ci ha chiamati attraverso il battesimo. Con la promessa noi diffondiamo la fede e attraverso la testimonianza della vita, sappiamo accogliere gli altri.

 

La promessa ci spinge a inserirci nel ritmo quotidiano della vita prendendoci momenti di silenzio con Dio per ascoltare la sua voce e conoscere la strada che vuole farci percorrere. “Lasciate che Dio canti nel vostro cuore perché vi guidi anche se non siete degni della sua chiamata”, ha detto al termine del ritiro nella cappella a conclusione della giornata di sabato à Tanisoa Dorodosy.

 

L’incontro della gioia

 

Domenica 4 febbraio, a Mahalavolona, è stato un momento di grande gioia perché la celebrazione dell’Eucaristia in questo giorno scelto per la festa di Santa Dorotea, vergine e martire, ha riunito i fedeli, gli ospiti, alcuni collaboratori e le suore venute da Soamahamanina per sostenerci in questo giorno particolare.

 

Dopo l’omelia di Padre Toky S.J., suor Justine, ha chiamato ognuno di noi a presentarsi davanti all’altare per il rito della Promessa. Abbiamo letto il testo della formula davanti a tutti i fedeli e, al termine, abbiamo firmato il foglio davanti al sacerdote che presiedeva la Messa. Al termine, la comunità ci ha inviato un messaggio e ha affidato a ciascuno di noi lo statuto dell’Associazione.

 

Alla Celebrazione Eucaristica è seguita l’agape fraterna nella grande sala e, nel pomeriggio, abbiamo avuto l’opportunità di rivivere la storia di Santa Dorotea interpretata dal gruppo teatrale dei giovani della nostra Parrocchia insieme a centinaia di bambini, giovani e genitori.

 

È proprio il caso di invocare al Signore dicendo: “Confida nel Signore e non temere.” “Aza matahotra, matokia ny Tompo.” Non abbiate paura, confidate nel Signore.

 

 

                                                                                                       Signor Landry, Cooperator

 

 

*** *** ***

 

 

Première promesse des 7 coopérateurs à Mahalavolona Madagasikara

 

Comme toute la célébration de fête de Sainte Dorothée de chaque année, les sœurs et les coopérateurs se consacrent 9 jours d’adoration et de prière en se concentrant sur l’histoire de notre patronne.

 

Mais cette année 2024 est une année de grâce parce que la communauté des Sœurs Educatrices Sainte Dorothée à Madagascar a commencé la jubilée de leurs 25 ans d’existence à Madagascar.

 

L’arbre du travail de l’œuvre a commencé à donner son fruit, car 7 coopérateurs parmi les 26 membres à Mahalavolona ont fait le libre choix de dire « oui » para la promesse après avoir  réalisé une réflexion mûre en répondant aux différents  critères requis par l’association de l’OSD.

 

Le cheminement spirituel

 

La nuit du vendredi 02 février, sœur Justine nous amène dans un nouveau lieu de retraite « Tanisoa Dorodosy » pour que la préparation spirituelle à la promesse soit dans un lieu digne et calme. Nous commençons par l’adoration pour la 8e journée de la neuvaine, après elle nous fait connaître quelques règles dans le statuts de l’association en ouvrant notre cœur à aimer la prière à l’aide des deux choses  qui n’est autre que l’amour de la parole de Dieu et l’amour de l’Eucharistie, ces deux choses qui  doivent nous aider  à faire de changement d’aspect et de nous renouveler.

 

Elle nous a souligné surtout l’aspect  d’être une seconde mère, qui est celui d’aimer les autres avec amour et humilité et de se confier toujours à Dieu tout puissant en résistant à toute contrainte de la vie.

 

Et enfin, l’engagement dans l’Œuvre, c’est de se sentir libre à vivre l’appel à continuer avec l’effort personnel de chacun dans la participation effective au sein de la famille, de l’entourage et dans l’église. C’est une spéciale nuit pour nous car nous les sept coopérateurs terminent la soirée par la répétition de la chanson de la promesse pour dimanche.

 

La spiritualité de la route

 

La journée du 03 février, avec le guide spirituel de Père Olivier s.j.,  nous fait réviser que nous ne sommes pas tous parfaits, mais l’amour de Dieu nous montre que nous sommes tous ses fils depuis qu’Il nous a appelé par le baptême et qu’il nous a envoyé en nous demandant d’avoir confiance en Lui. La promesse, c’est une étape à analyser car c’est la pratique  à la propagation de la foi par le témoignage de la vie dans la culture et à vivre perpétuellement jusqu’à la reconnaissance et l’accueil des autres. 

 

La promesse nous incite à nous insérer dans le rythme quotidien de la vie  en prenant des moments de silence avec Dieu pour entendre sa voix et de connaître la route qu’Il veut nous faire marcher. «Laissez Dieu chanter dans votre cœur pour qu’Il vous guide même si vous n’êtes pas digne de son appel » souligne-t-il à la fin de la récollection avant la messe à la chapelle pour finir la journée du samedi dans le nouveau lieu même de la retraite à Tanisoa Dorodosy.

 

La rencontre de la joie

 

Le dimanche du 04 février, à Mahalavolona sous la pente métallique érigée à nouveau par la communauté des Sœurs Educatrices Sainte Dorothée pour la célébration  de la Messe dominicale, ce fut la grande joie car la célébration de l’Eucharistie en ce jour choisi pour  la fête de la sainte Dorothée ,vierge et martyre, rassemble les fidèles, les invités, quelques coopérateurs et sœurs venues de Soamahamanina pour nous soutenir en ce grand jour de la promesse.

 

Nous, les 7 coopérateurs, avons pris une place devant les invités. Après l’homélie du Père Toky S.j, sœur Justine nous a appelé chacun pour  dire « Oui » à l’appel de Dieu pour l’Œuvre de Saine Dorothée  et nous nous dirigeons devant l’autel, c’est le grand moment de dire la prière de la promesse devant tous les fidèles et de signer le papier devant le Père qui préside la grande Messe. Pour terminer ce  rite de la promesse, la communauté nous faire parvenir un message et nous confie à chacun le statut de l’Association pour  à vivre dignement le contenu de l’Œuvre de Sainte Dorothée suivie par le chant de promesse faite par nous-mêmes.

 

C’est une joie à partager, car après l’agape fraternelle dans la grande salle, et pour terminer la fête, l’après-midi nous avons eu  l’occasion de revivre encore l’histoire de Sainte Dorothée jouée par le  groupe théâtrale de jeunes de notre Paroisse locale devant des centaines d’enfants, des jeunes et des parents.

 

“Confida nel Signore e non temere.” “Aza matahotra, matokia ny Tompo.” N’ayez pas peur, confiance dans le Seigneur. Nous vous remercions

                                                                                                               

  Monsieur Landry, Coopérateur.